Le Colombier

Le colombier, lointain héritier du colombarium romain, est nommé plus souvent pigeonnier depuis le dix-huitième siècle mais le terme de colombier peut, dans une acception plus étroite, désigner un pigeonnier en forme de tour, généralement indépendant des autres bâtiments. Le colombier du Château est un colombier circulaire, composé de plus de 1700 nids ou « boulins » en pierre dans lesquels pouvaient nicher un couple d’oiseaux.

Le nombre de boulin était représentatif de l’étendue du domaine et donc de la puissance du seigneur. Le colombier avait donc un intérêt économique.

Les pigeons étaient auparavant très utiles. On les mangeait, on les utilisait comme messagers et on utilisait leurs fientes ou colombines comme engrais, pour les jardins. Par le passé, la colombine était très importante et il n’était pas rare de la voir mentionnée sur les contrats de mariage en guide de dot.

La visite de ce colombier vous permettra d’entrer dans l’un des rares ayant gardé sa disposition d’origine.